La France au travail… à 7,52 € de l’heure

Voici un petit billet pour partager une réflexion personnelle au sujet d’une remarque que j’entends parfois au sujet des… « étrangers » en France.

Avant toute chose, pour ceux qui me connaissent, passez ce paragraphe, pour les autres, lisez ! Mon père est né au Gabon et son propre père doit la vie à deux Gabonais (ils lui ont sauvé la mise par deux fois). Ma mère, quant à elle, a vécu une partie de son enfance en Côte d’Ivoire. J’ai pour ma part vécu à l’île Maurice, dans le quartier populaire et musulman de Quatre Bornes. Je me sens citoyen du monde. Je sais que si je me coupe une veine, le sang sera rouge, comme le votre, comme celui de « l’étranger ». Mon objectivité est donc très limitée (mais je m’en fiche, c’est mon blog), je ne suis pas raciste, je suis humain et aspire à la fraternité avec les autres.

Ceci étant dit, voilà maintenant ma réflexion quant à la remarque parfois entendue ou « devinée » : « Les étrangers coûtent cher à la France » ou encore, parfois « Ils viennent chercher le chômage et les aides en France ».

Pour être franc, je pense que c’est en partie vrai. L’autre partie de cette vérité ? C’est que beaucoup de citoyens de nationalité Française (sous-entendu, si cela existait lol, d’origine française) profite aussi largement du système. Et… d’après moi, ce sont pas les « petits » qui coûtent le plus cher en « arnaque » à la France… Bref, je reviens au sujet.

Premièrement, j’ai idée que ces « étrangers » rapportent (en TVA notamment quand ils consomment) plus que ce qu’il ne coûtent. A creuser, c’est juste une intuition… Si vous avez des chiffres et une argumentation logique de bonne foi, je suis preneur en commentaires ci-dessous.

Deuxièmement, j’ai eu le privilège récemment de travailler avec des Algériens, des Marocains, de Géorgiens, des Tunisiens, … à des postes de mer… » et ils travaillent. Oui, j’ai fait quelques semaines d’interim, avec ces « étrangers ». Mon constat est le suivant : le travail proposé par certaines entreprises, compte tenu du salaire est, selon moi, inacceptable. A fortiori par le « français moyen » apparemment… Le ménage, la manutention, la sécurité, le travail difficile ou « dangereux » à l’usine, … pour 7,52 euro net de l’heure (!!!). Je n’ai vu que des « étrangers ». Et vous savez quoi ?! Ils travaillent. Ils se lèvent tôt. Ils rentrent tard chez eux. Ils s’accrochent. Ils respectent. Sur les principaux postes que j’ai observé, j’aime à vous dire que, sans eux, la France ne « tourneraient » pas. Alors, peut-être ai-je eu de la chance mais, compte tenu du nombre d’entreprises, de postes et de personnes que j’ai rencontré et finalement étudié, je pense que c’est une partie de la vérité. Je suis heureux de la partager avec vous.

Alors « big up » à Farid, Ismaël, Jami, Mohammed et les autres.

Prenez soin de vous,

Jérémie

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. madamelavie dit :

    Bonjour à tous et… Merci Jérémie pour cet article qui remet du sens là où les préjugés battent leur plein.
    Alors, si je peux vous aider à aller plus loin dans la réflexion, je vais le faire. L’année dernière, dans le cadre de l’Assemblée générale d’une association humanitaire dont je fais partie, nous avions invité le CRIDEV d’Ille-et-Vilaine pour venir informer et sensibiliser le public sur le sujet tellement d’actualité, des « Migrants ». Deux jeunes filles en service civique étaient donc venues nous aider à remettre les pendules à l’heure sur nos croyances bonnes ou mauvaises, au sujet des « étrangers ». Je mets étrangers entre guillemets volontairement, car, à l’heure où, en appuyant sur quelques touches des claviers de notre portable ou de notre ordinateur, nous pouvons parler avec des personnes du monde entier, et avoir instantanément accès avec google earth, à des paysages qui sont à des milliers de kms de chez nous, il m’apparaît clair que les frontières sont surtout et avant tout dans nos têtes lorsque l’on parle d’étrangers…
    Bon, pour en revenir à notre sujet, j’ai eu l’occasion d’acheter à l’occasion de cet après-midi d’informations, un petit fascicule intitulé « Petit guide de survie ; répondre aux préjugés sur les migrations, édition 2017 ».
    A la phrase si souvent prononcée « ils viennent chercher le chômage et les aides en France », voilà quelques éléments de réflexion :
    1) « Pour que les étrangers fraudent et profitent du système, il faudrait déjà qu’ils puissent y accéder. Souvent, c’est un vrai marathon qui s’engage. Pour bénéficier du RSA, un étranger doit avoir un titre de séjour et une carte de travail depuis au moins 5 ans(…) et tout cela se complique davantage pour les non ressortissants de la communauté européenne.
    2) Les immigrés coûtent cher à la France ? En êtes-vous si sûrs ? Selon la source dont je vous ai parlé plus haut, les étrangers participent à l’effort de solidarité nationale en versant plus de 60 milliards / an de cotisations sociales, d’impôts et de TVA. En comparaison, les allocations qu’ils touchent s’élèvent à 48 milliards d’euros (16, 3 Mds pour les retraites, 11,5 Mld pour les prestations santé, 6,5 Mds pour les allocations familiales, 5Mds pour les allocs chômage, 4,2 Mds pour l’éducation, 2,5 Mds pour l’aide au logement, et 1,7 milliard pour le RMI. Donc il y a un solde de 12 milliard qui va directement aux services publics.
    3) ils sont les principaux financeurs de l’aide au développement. En 2015, les migrants ont envoyé 431 Mds de dollars vers les pays en vie de développement, soit 3 fois le montant de l’aide publique mondiale au développement pour cette même année.

    Passons maintenant à une autre phrase : « les étrangers renforcent le chômage » ou encore « ils nous piquent notre travail ».
    Selon la même source, « en avril 2015, Pôle emploi a chiffré à 1,7million le ombre d’emplois pour lesquelles les entreprises ont des difficultés à recruter et dont les français ne veulent pas. Ainsi, dans les secteurs qui doivent faire face à une pénurie chronique de main d’œuvre,en employant des étrangers, les employeurs profitent d’une main d’œuvre malléable, corvéable et que l’on peut sous-payer.

    J’espère que ces quelques données et réflexions, tirées de sources fiables, pourront vous aider à élargir votre esprit et à transformer vos peurs, ou vos réticences vers plus de fraternité.
    Pour illustrer mon propos, je me permets de vous joindre un lien reçu d’une amie via facebook, qui donne aussi des données tout à fait d’actualité quant aux conditions de travail des étrangers en France. https://www.facebook.com/RevolutionPermanente.fr/videos/1563074083774374/?hc_ref=ARQzZfMSv6Vk-ibSbeWksuy-bPgKHCpQN7O-H8b1Ptgsux61QJAPvfM65TdQ9ukmEEM&pnref=story
    Remuez-vous bien les méninges m’sieurs dames !

    Aimé par 1 personne

  2. ditchen dit :

    bravo et merci pour ces  » rectifications « 

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s