Il en faut peu pour être heureux !

Bonjour amis terriens,

C’est avec beaucoup d’optimisme que je me lance dans cet article important. Il s’adresse à celles et ceux d’entre vous qui attendez quelque chose ou quelqu’un pour être heureux, pour être bien, pour avoir confiance en vous, pour apprécier votre corps, pour être serein, en santé, etc.

Que ceux qui ne se sentent pas concernés lèvent la main… ?!

Donc apriori, nous sommes tous en quête de quelque chose qui pourrait nous apporter plus de « bonheur« .

Exercice :

Arrêtez-vous maintenant, prenez un crayon et notez tout ce qui pourrait vous aider à aller mieux selon vous : nouveaux objets, nouveau poste, nouveau partenaire, une meilleure condition physique, de l’argent, des amis, des voyages, … J’ai fait l’exercice, faite-le aussi. J’ai manqué de papier et d’espace dans mon disque dur, si vous voyez ce que je veux dire… La liste fut longue, très longue. Certes, j’ai pu prioriser, organiser ces « besoins » dans des familles elles-mêmes classées par ordre d’importance. Mais il y en avait tellement…

Bref, deux constats à l’issue de cet exercice : 1) la liste de ce qui pourrait faire de moi un homme plus heureux est particulièrement étoffée et 2) j’ai plus ou moins déjà eu / possédé / vécu tous les items de cette liste à un moment donné de ma vie.

Du coup, deux enseignements ou hypothèses : 1) en analysant sa vie par le prisme du manque (à savoir la liste de ce que je n’ai pas et qu’il me « faudrait), j’ai eu idée que ma vie ne valait actuellement pas grand chose. Pas fameux comme énergie… et 2) une fois acquises (les choses qui manquaient) ou vécue (les situations attendues), je suis toujours avec une liste aussi longue. Le bonheur ne fut pas pour autant au RDV car il me manquait toujours quelque chose ou quelqu’un…

A ce stade de votre lecture, vous vous dites peut être plusieurs choses auxquelles j’ai envie de répondre par anticipation.

  1. Vous vous dites que vous voyez où je veux en venir, que vous connaissez déjà le concept sous-tendu de sobriété heureuse mêlée à la notion de contentement et joie(s) simple(s).
  2. Vous considérez ces idées pertinentes et sages mais ne voyez pas d’applications concrètes ou d’exercices pratiques afin de les expérimenter au quotidien. Ou mieux, vous y arrivez parfois, mais… vous trouvez cela difficile.
  3. Ou encore, ce début d’article vous paraît possiblement utile mais n’avez jamais étudié la question de votre bonheur avec l’idée de mettre en pratique des concepts ou exercices quotidiens pour y arriver. Tel un sportif cherchant une progression dans ces résultats.

Alors voilà ce que j’ai envie de partager : mes expériences et exercices visant la joie le contentement et, dans l’hypothèse où vous y croyez, une certaine forme de bonheur au quotidien.

Dans une optique pratique, je vous propose des pistes de réflexions et d’exercices classées par famille. Pour chaque famille, j’essaie de sous-classer en exemples d’actions pouvant vous aider à retrouver la joie, le contentement et le bonheur (soyons fous). J’ai d’autres pistes mais je note ici les grandes lignes ; partagez les votre en commentaires en bas de l’article SVP afin de compléter l’article. Merci.

FAMILLES (ce qui semble vous manquer)

=> UNE SANTE DE FER : 1) appelez un ami qui souffre, qui est malade etc. pour prendre des nouvelles de lui ; 2) observez votre corps de l’extérieur et écoutez le de l’intérieur pour mesurer sa complexité et la multitude de fonctions qu’il gère convenablement malgré votre idée de santé défaillante ; 3) remerciez vos pieds d’être là pour vous servir (si vous n’en avez plus, passez aux mains, etc.)

=> DE L’ARGENT ET DES POSSESSIONS : 1) sans tomber dans les clichés ou la culpabilité, pensez à relativiser la situation financière que vous vivez – d’autres se demandent s’ils vont pouvoir boire de l’eau aujourd’hui ou dormir sous un toit. Il s’agit de relativiser pour calmer son « énergie de manque » et ainsi disposer d’un esprit plus calme et sage afin de trouver les solutions à améliorer votre situation, vous (re)connecter à l’égrégore d’abondance ; 2) comme j’ai constaté sur les Îles (Maurice notamment mais aussi la Corse et la Calédonie) soyez débrouillards et faites avec les moyens du bord. Très souvent, nous pouvons réaliser des merveilles avec peu. Amis français, nous n’avons pas de pétrole mais… des idées.

=> UN COUPLE PARFAIT : 1) le meilleur couple est celui dans lequel vous vivez… il y a là une parfaite harmonie entre votre être intérieur, votre caractère, vos idées dominantes et la manière dont se comporte votre conjoint(e). Oui, votre personnalité, vos failles, vos désirs, vos peurs, vos aspirations trouvent écho dans le regard et les actions de votre partenaire de vie. Si cela ne vous convient pas, lisez attentivement cet article SVP : « ces cons qui nous instruisent ». Au-delà d’un titre provocateur, sa lecture vous proposera des actions concrètes pour améliorer votre relation (de couple notamment).

=> UN COUPLE… TOUT COURT : si vous êtes seul et en mal de relation amoureuse, commencez par vous séduire et vous aimer. Relisez ça… Des théories, auxquelles j’adhère pleinement, considèrent que vous ne parviendrez pas à aimer l’autre, ou vous faire aimer d’un autre, sans commencer par vous aimez vous-même. C’est essentiel. Si par du travail, du temps et de la méthode, vous réalisez que vous avez une grande valeur alors les autres, l’autre (votre futur partenaire) vont aussi le percevoir. Il semble communément admis que nous sommes des paresseux préférant rejeter globalement les fautes ou les responsabilités sur les autres. Dans cette histoire de « manque » de relation amoureuse, c’est probablement seulement le reflet du manque d’affection et d’amour que vous avez pour vous-même. Aimez-vous, le reste va venir immédiatement après cette étape essentielle atteinte. Lisez les articles de ce blogs, ils tendent plus ou moins tous à donner des pistes pour mieux s’aimer soi. Soyez doux avec vous-même en lisant ce paragraphe ; vous êtes parfait(e) et, moi, je le sais. Merci.

=> UNE VIE SOCIALE RICHE : 1) vous souffrez de la solitude ? Mettez-vous au service des autres, rentrez en contact dès que vous le pouvez dans une dynamique d’entraide. Si c’est un peu dur ou forcé au début, persévérez car les fruits viendront rapidement. Faites-le pour vous ; 2) Si vous y croyez, souvenez-vous que vous êtes toujours accompagnés d’un ange gardien prêt à vous aider, divertir et aimer ; 3) Si vous n’y croyez pas, souvenez-vous bien que beaucoup de gens pensent à vous. Moi en cet instant par exemple.

=> TOUT LE RESTE : priez. Peu importe qui et comment mais… priez pour dire merci (pour tout ce qui va) et mandez le reste. Matthieu 7:7 Demandez et l’on vous donnera.

« Mon Dieu que c’est bon de vivre ! » The Jungle Book : Baloo concept

Voili voilou…

Prenez-soin de vous,

Jérémie

PS: s’il vous manque encore quelque chose après expérimentation, appelez-moi, je vous expliquerais comment vous en passer 😂😊 !

11 commentaires Ajouter un commentaire

  1. ROULLET Gérard dit :

    Merci bien, Jérémie pour ce sympathique discours !! Du coup, j’ai révisé les Égrégores
    !!

    J'aime

  2. ditchen dit :

    Merci pour ces explications et cet enthousiasme qui m entraînent , me tirent et me donne envie d’avancer

    J'aime

  3. Geri dit :

    Eh bien….au risque de ne pas être prise au sérieux, si je devais faire une liste de ce qui me rendrait plus heureuse, j’écrirai simplement « passer plus de temps avec ceux que j’aime, à commencer par mes enfants »… Fatigue, stress, routine, envie de telle ou telle chose ternissent le quotidien mais je suis bien consciente de la chance que j’ai, d’avoir tout pour être heureux. Mais un petit rappel est toujours bon à prendre.

    J'aime

  4. Roullet dit :

    Je ne réviserai pas les egregores car je ne pratique pas , mais je lève la main….
    Avec une barbe plus longue et la chevelure décolorée , une plume….dans le nez je sens que tu vas faire un super gourou.
    Affectueusement ton vieil oncle (heureux , un peu triste d’arriver en bout de course )

    J'aime

  5. Clem dit :

    Merci pour toutes ces infos ! Une thérapie en quelques minutes. Je crois que je vais lire et relire cet article a chaque coup de mou pour le rebooster 😉

    J'aime

  6. JEREMIKARUS dit :

    PO / VéroSart.

    Bonjour Jérémie,

    La lecture de ton texte m’a bien plu et il a résonné en moi. Je ne pense pas que les envies matérielles soient très présentes même si tout de même je ressens une « anxiété  » par rapport au vieillissement et à notre organisation.
    Comme il est dit, il suffit de se prendre en main et ni notre état physique ni notre situation financière nous en empêchent
    Pour le reste un certain équilibre est établi.
    Ce que je pense , c’est que au dela des envies, ce sont les projets qui font avancer.
    Ce ne sont pas exactement des envies mais des projets, de partage de découvertes d’amélioration…. Je veux dire que par exemple
    projeter de planter quelques arbres fruitiers pour les voir pousser ou pour les laisser aux suivants, projeter de partir faire un tour en vélos dans un coin inconnu, par exemple
    ce sont à la fois des idées qui nous permettent de rêver, et nous poussent à bouger notre popotin .
    Comme nous le disait un ami voyageur, quand il a un désir de voyage, même s il ne sait pas sil se réalisera, ce qui compte pour lui c’est de s’endormir avec de belles images .

    Voila , je ne sais pas si c’est clair, c’est pour ça que ça n est pas sur le blog…….je n’aime pas suffisamment ma prose et mes idées pour oser les partager en public………..
    ./…et si je commençais par là ?🤔🤔🤔🤔

    Bises

    Véro

    J'aime

  7. Hibiscus dit :

     » Si tu rencontres un sage, ne te demande pas ce qu’il a en plus mais ce qu’il a en moins que toi. » Bref, cela pourrait être rigolo de faire une liste de tout ce qu’il nous faudrait en moins pour être plus authentique.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s