Covid and Co. Et si c’était »bien » !?

« Après la stupéfaction du premier confinement, la colère, la tristesse pour les suivants, il me (re)vient une certitude « passée » : l’humanité vit actuellement un effondrement écologique majeur.

Parallèlement, la privation de certaines libertés, l’hyper-contrôle des masses, les discriminations en tout genre, … s’organisent et augmentent en nombre de manière homogène partout dans le monde. Dur dur. Pour moi, le pire, est encore de ne pas comprendre le « pourquoi » ? Pourquoi et comment, les dirigeants du monde entier (!) ont réussi à se mettre d’accord pour ça ?

Aucun consensus pour la faim dans le monde, aucune vraie action commune pour la préservation de la biodiversité, rien pour les forêts amazoniennes, …

Là, d’un coup, une masse d’actions concentrées sur un but mondial commun !

Une attaque extra-terrestre ? Un astéroïde venant frapper la terre d’ici peu ?

Non… un virus, certes dangereux et ayant déjà causé bien des tristesses dans les familles des victimes, mais rien d’assez conséquent pour expliquer une telle synergie dans les instances gouvernementales mondiales.

Une hypothèse : « ils » gèrent l’effondrement écologique (et non le covid).

BD : The END (ZEP) – Merci Benoît !

Attendu d’un côté, que nous sommes certains (depuis 70 ans au moins !) que nos rythmes « occidentaux » de vie et consommation nous poussent à l’éradication de nombreuses espèces vivantes dont la nôtre et, d’un côté, que nous sommes incapables (moi le premier) de réellement changer nos habitudes, nous sommes condamnés à l’extinction.

Les « dirigeants » et « puissants » du monde entier, s’organiseraient depuis plusieurs années pour sauvegarder la « normalité » de vie / consommation qui est la leur.

Mais ce possible privilège n’est écologiquement plus possible pour tous.

Ils seraient donc, selon cette hypothèse, dans une gestion des tragiques violences à venir liées au besoin de survie de la masse, « nous ».

Ayant maintenant une hypothèse pour comprendre le pourquoi, il m’est un peu plus facile de construire et d’avancer. Envie de canaliser mon énergie restante à la réservation de notre écosystème, à l’autonomie et à la coopération.

Alors, oui, ça me casse les pieds pour ne pas dire plus, de devoir oublier mes très nombreux déplacements en voiture, mes milliers de kilomètres en avion, le cinéma, les restaurants, …

Et si c’était « bien » ?!

Et si à la place de tout ça, je créais un espace de liberté chez moi et dans mon voisinage, si je m’occupais un peu mieux de mon potager, si j’économisais sur mon abonnement Netflix, Orange, Amazon Prime, carte CGR, si je passais enfin à la culture de la spiruline, si je bâtissais une stratégie « zéro déchet » à la maison, je réduisais ma consommation d’eau et d’électricité, si je ressortais mes livres sacrés, si j’apprenais à jouer du piano (debout !) en chantant, etc. …

Alors je reste vigilant à l’égard des adverses de la liberté, je reste conscient des risques liés aux politiques d’hyper-contrôle en tout genre, je reste prêt à me remettre en question si je glisse moi aussi dans le travers de la discrimination et, en même temps, il m’est agréable de retrouver le goût à l’écologie. Pour ma survie, celle de mes enfants, celle de l’humanité et de toutes les espèces vivantes sur Terre. »

En paix, prenons soin de nous.

Mitakuye Oyasin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s