La Lune me rassure :.

Quand je perds le nord de ma joie
Que vagabondent mes pensées obscures
Boussole de nuit, Ô Lune
Tu éclaires ma foi, la renforces, me rassures.

Génie du Grand Architecte
Gratitude à la Gravitation
De mes peurs, de la mort, obsèques
Equilibre à chaque Génération

Je vois dans ta calme Grandeur
Brillante sur notre infime théâtre
Tes harmonieuses lueurs
Comme des prières au cloître.

Ô Croisant sacré sans temps
Vers toi cent fois s’en sont allées
Mes larmes d’espoir au fil des ans
L’Astre-âme, être-ange, tu dis :

« Persévérez ! »

Prenons soin de nous, donc de la Nature, restons libres et insolants,

Mitákuye Oyás’iŋ

IKARUS_Icône_Rhino_2_Grey

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s