TU SERAS UNE FEMME, MA FILLE.

Voilà l’occasion pour moi, en écho à un article d’un autre « genre », de partager ici une beauté littéraire. Merci HAWWH (Evelyne en hébreu) pour ce rappel ! TU SERAS UNE FEMME, MA FILLE. Si tu peux voir mourir une grande histoire d’amourSans refermer ton coeur pour qu’il aime à nouveau,Ou te savoir trahie, sans trahir…